Consommer une viande dont un musulman l’a certifié halal alors que non ?

Question que vous avez posée:
Je souhaiterai que l’on m’éclaircisse sur ce point suivant :
si un musulman consomme une viande dont il lui a été certifiée par un musulman que cette viande est halal alors qu’elle ne l’est point.
Quelles sont les incidences pour le consommateur aux yeux d’Allah ?
Ses doas sont elles acceptées sachant que du haram ai été absorbé par son organisme ?
Une mauvaise action sera t elle comptabilisée dans son livre de compte ?
Que risque le fautif aux yeux d’Allah ?

Réponse Halal reunion :
Votre question porte sur une consommation de viande qu’un musulman aurait déclaré ‘Halal’ et qui ne l’est, en réalité, pas.
Le musulman se doit d’être vigilant par rapport à ce qu’il consomme.
S’assurer du ‘Halal’ de ce qu’on consomme est la responsabilité de chacun d’entre nous.

2 cas sont possibles:
1) La personne qui vous indique que la viande est ‘Halal’ est une personne physique;
Il faut s’assurer, au préalable, de la piété (apparente) de cette personne; Que celle-ci suit scrupuleusement les enseignements de la shariah et ait connaissance des règles juridiques concernant le ‘Halal’.
Dans le cas où la personne qui certifie a un intérêt économique (il est vendeur, par exemple), il faut être doublement vigilant : nous savons bien que, malheureusement, dans la société dans laquelle nous sommes, trop souvent les intérêts pécuniaires prennent le pas sur les intérêts religieux.

2) C’est un organisme certificateur qui vous certifie la ‘Halal’.
Là aussi, il faudra être vigilant. Il existe malheureusement sur la place des organismes plus ou moins sérieux. Il faut connaitre les personnes qui sont ‘derrière’ cet organisme et les modalités de contrôle.
La présence de ‘olamahs connus et reconnus dans l’organisme est réellement un plus sur lequel on peut s’appuyer.
La première dérive consiste donc à être trop laxiste. A partir du moment où on a fait attention aux points précédents, on aura alors rempli notre responsabilité de consomma’acteurs musulmans.
Malgré tout, le risque zéro n’existant pas, si une erreur survient, notre responsabilité ne sera alors pas engagée Incha ALLAH (compte-tenu du fait qu’on a fait toutes les vérifications en amont).
La 2ème dérive possible est de remettre en cause le travail d’un groupe de personnes sans raison valable.
Et, de ce fait, se rabaisser à la polémique : pratiques très courantes dans la communauté.
Qu’ALLAH nous protège!

Par contre de décréter ou non si une action est acceptée relève du pouvoir exclusif d’Allah. Donc à notre niveau, nous ne pouvons interférer dans les attributs (sifaat) d’Allah.
D’autre part comme c’est involontaire, incha Allah il n’y aura pas de péché.
Pour terminer, nous attirons votre attention sur le fait que le CSHR est un organisme certificateur animé par les Muftis et ‘Olamahs de la Réunion (accompagnés par des techniciens professionnels). ces ‘olamahs travaillent en étroite collaboration avec les ‘olamahs du monde travaillant dans ce secteur.
Nous ne prendrons jamais le risque (Incha ALLAH) de faire manger du haram aux musulmans de la Réunion.